Solaris 10 for noob

Comme je débute en solaris, je me fait une petite note pour ma loutre ayant toujours connus le monde linux.

Alors pour rajouter le user artiflo, qui aura son répertoire dans /export/home/artiflo et qui utilisera par défaut le bash:

# useradd -d /export/home/artiflo -m -s /bin/bash -c « Artiflo » artiflo

On peut changer le shell par defaut avec la commande :

# passwd -e user

Et dans mon cas je vais donc répondre /usr/bin/bash.
A noter que le shell par défaut est précisé par /etc/passwd, qui a été lui même initialisé au moment de créer l’utilisateur (avec la commande useradd, option -s).

Configurer son mot de passe :

# passwd artiflo

Connaitre les informations réseau :

# ifconfig -a

Dans un premier temps je vais faire hurler les véritables admin sys SOLARIS et installer nano dans mon petit Solaris pour illustrer l’utilisation de pkg-get avec les dépôt de blastwave et les clés qui vont avec :

# pkgadd -d http://www.blastwave.org/pkg_get.pkg
# /opt/csw/bin/pkg-get -i gnupg textutils

Répondre « yes » à toutes les questions. Il se peut que l’on vous demande beaucoup beaucoup beaucoup de répondre à des questions lié à des dépendance. Si vous savez ce que vous faire vous pouvez sauter les étapes de contrôle en faisant ceci et pouvoir aller jouer avec votre loutre pendant que gnome s’installe.

# cp -p /var/pkg-get/admin-fullauto /var/pkg-get/admin

A présent vous avec pkg-get d’installer vous pouvez installer tous les applicatifs disponible chez blastwave.
Commençons donc par nano.

# /opt/csw/bin/pkg-get -i nano

Je sens déjà ma loutre qui respire en ayant nano sous la papate.

Maintenant que nano est installer on va en profiter pour configurer le pkg-get.conf afin de préciser les mirroir de blastwave qui correspondent a votre zone géographique. La liste des mirroirs ce trouve ici http://www.blastwave.org/mirrors.html. Pour la france je vous conseil ceux de solaris-fr en stable ce qui donne ceci :http://blastwave.solaris-fr.org/stable/

# /opt/csw/bin/nano /opt/csw/etc/pkg-get.conf

Commentez ceux pas défaut et remplacer par ceci :

# solaris-fr.org, pour la FRANCE: 
url=http://blastwave.solaris-fr.org/stable/

A présent je vais modifier le PATH pour les user et le root afin que les binaire de blastwave puisse s’éxecuter sans devoir ecrire le chemin a la main a chaque fois. Pour cela il faut éditer 2 fichier : /etc/default/login et /etc/default/su et modifier a chaque fois le PATH et le SUPATH ainsi

# /opt/csw/bin/nano /etc/default/login

PATH=/opt/csw/bin:/usr/sfw/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/usr/dt/bin:/usr/openwin/bin:/usr/ccs/bin
SUPATH=/opt/csw/bin:/usr/sfw/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/usr/dt/bin:/usr/openwin/bin:/usr/ccs/bin

et

# /opt/csw/bin/nano /etc/default/su

PATH=/opt/csw/bin:/usr/sfw/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/usr/dt/bin:/usr/openwin/bin:/usr/ccs/bin
SUPATH=/opt/csw/bin:/usr/sfw/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/usr/dt/bin:/usr/openwin/bin:/usr/ccs/bin

Il faut vous déloger puis vous reloger pour que les informations soit pris en compte.

Vous pouvez consulter tous les paquets installer à l’aide de pkg ainsi :

# ls -ladt /var/sadm/pkg/CSW*

Enfin je termine sur un point de sécurité « facultatif » pour la plus part.

Tout a l’heure je vous ai fait installer gnupg et texutils afin de pouvoir profiter de la vérification de l’installation des paquets.
Nous allons donc télécharger puis importer la clés pgp de chez blastwave.

# wget –output-document=pgp.key http://www.blastwave.org/mirrors.html
# gpg –import pgp.key

A présent les paquets que vous installerez auront leurs clés de vérifier.

C’est fini, voici des sources qui m’ont aidé a écrire ce billet :

http://from8to5.blogspot.com/2007/11/solaris-add-user-useradd.html

http://www.blastwave.org/howto.html