Convertir une image virtuelle VMWARE (vmdk) Windows au format Virtual Box (vdi)

Convertir une image virtuelle VMWARE (vmdk) Windows au format Virtual Box (vdi).

Par défaut, une image VMWare (vmdk) ne peut pas être utilisée telle quelle par VirtualBox.
Il faut effectuer quelques modifications dessus, pour les rendre compatibles.

Pré-requis : VMWare Player ou VMWare Server ou VMWare Workstation

1 – Démarrer l’image vmdk dans VMWare
2 – Télécharger dans la VM, mergeide. Cet utilitaire efface chaque références aux controlleurs SCSI actuellement présent. Au prochain redémarrage, les disques surs seront vu comme étant en IDE.

Remarque :
Il est à noter que chaque administrateur soucieux de la compatibilité, devrait créer ses machines virtuelles en utilisant des disques IDE, ou en ayant exécuté « mergeide ».  Cela favoriserait l’échange des VM.

3 – Désinstaller les VMWare Tools
4 – Decompresser l’archive « mergeide », et executer le fichier .bat
5 – Renommer les drivers suivants, situés dans C:\Windows\System32\drivers :

– agp440.sys
– intelppm.sys

Note :
VirtualBox émule une carte graphique en PCI.  Il est donc inutile que Windows tente de démarrer la carte en AGP, ce qui peut être une source d’erreur.

6 – Vous pouvez arrêter la machine virtuelle. Celle-ci peut désormais être utilisée sans problème par Virtual Box.
7 – Démarrer VirtualBox, créer une nouvelle machine virtuelle, et importer le fichier vmdk.
8 – Editer les préférences de la machine virtuelle. Dans la section « Général », clicker sur l’onglet « Avancé ». Cocher la case « Activer l’IO APIC ».

vmware-ioapic

===========

Si vous êtes un puriste, voici quelques optimisations à apporter à votre VM.

Si vous utilisez windows XP :
– Une fois l’étape 5 terminée, munissez-vous de votre CD de windows XP. Extraire du fichier I386\HALACPI.DL_ le fichier Halacpi.dll

Note :
Pour extraire le fichier, ouvrir une fenêtre console, et taper : EXPAND D:\i386\halacpi.dl_

– Renommer le fichier Halacpi.dll en hal.dll. Remplacer le fichier c:\windows\system32\hal.dll par le fichier renommé.

Note :
VMWare utilise en effet l’ACPI et l’APIC. Hors VirtualBox ne gérant par l’APIC, le fait d’avoir à activer cette option dans l’étape 8 diminue les performances de la VM.

– Télécharger « SDelete » de M. Russinovich depuis le serveur de Microsoft (gratuit) . Puis décompresser l’archive dans un dossier : « C:\Program Files\sDelete » par exemple.
– Toujours depuis le windows virtuel, défragmenter le disque virtuel à l’aide de jkdefrag (gratuit)
– Dans une fenêtre console, aller dans le dossier de sDelete, et tapper :

sdelete -c

Cet utilitaire va remplir de zero les zones non utilisées du disque virtuel.
– Arreter la VM.
– Aller en console dans le dossier de Virtualbox, et taper la commande suivante :

vboxmanage clonehd fichier.vmdk fichier.vdi -format VDI

VirtualBox crée donc une copie de votre disque dur vmware dans une nouvelle image au format vdi. Grâce à sdelete vous constaterez que l’image vdi créée est plus petite que l’image d’origine vmdk.

Vous pouvez désormais démarrer virtualbox, créer une nouvelle VM, et importer le vichier vdi que vous venez de créer.

On peut pousser l’optimisation plus loin, en gérant directement le disque dur en SATA :
Dans les préférences de la VM, section « disques dur », cocher la case « Activer le controleur SATA ».

– Démarrer la VM. Windows détecte le controlleur SATA.
– Télécharger les driver « Intel matrix storage manager« . installez les.
– Arreter la VM.
– Editer les préférences de la VM. section « disques dur ». changez l’emplacement en « SATA Port x ».

vmware-sata

Source :

http://www.virtualbox.org/wiki/Migrate_Windows